Quand j’étais collégien et lycéen, j’avais réussi à affûter pas mal de tares au rang de catastrophes, parmi elle, la rédaction d’invention était une épreuve pour laquelle j’avais une curiosité naturelle, mais des résultats désespérants.

 Manque d’inspiration, fameuse page blanche, flemme, autant d’explications pour cacher un profond malaise : celui de ne pas réussir à créer.

 En ce mois d’août soporifique, Alex propose à votre serviteur d’affronter ses démons : « Réapproprie-toi le TFGA ».

 Soyons honnêtes, je n’avais rien trouvé. Vraiment. Mes éventuelles idées étaient sans saveur, aucun talent particulier à exploiter comme le dessin ou l’originalité de sortir des sentiers battus (n’ayant pas de ligne prédéterminée, je n’ai pas de sentier à suivre, voyez-vous).

 Et puis, je me suis mis à penser à ce qu’était le TFGA, si ce n’est un exercice purement personnel. Et là, l’évidence même : vous parler de mes idées bonnes à jeter :

 Numéro 5 – Les points de sauvegarde.

 Pourquoi ça ne marche pas ? Parce qu’à part vous parler du mog de Final Fantasy IX ou de la machine à écrire des Resident Evil avec ce fichu ruban encreur à débusquer d’abord, le concept s’effondre assez rapidement.

save-point

Alors, il y a bien aussi un lit dans les jeux Rockstar ou le codec dans les MGS, mais soyons honnêtes, j’en suis à quatre et je n’ai toujours pas de cinquième, c’est la merde, la merde, vous dis-je.

 Numéro 4 – La bouffe.

 Un thème que je croyais voir débarquer un jour, mais il a pris au final la forme du péché de la gourmandise. Du coup, je peux me le carrer dans l’œuf, pour rester dans l’idée.

tumblr_nvdezwtASB1skasmxo1_540

 De toute façon, Portal l’a affirmé : the cake is a lie.

Et comme on le voit ci-dessus, la bouffe, ça n’apporte que de la discorde.

 Numéro 3 – Les déceptions de joueur.

 En voilà un beau sujet totalement bateau et sans âme, non ? Qu’est-ce que tu veux que je te dise, moi ? Que je croyais trouver un Dark Souls bis dans Bloodborne et que ça m’a soulé de ne pas avoir de bouclier ? Que MGS 5 est une des plus grosses enfilades qu’il m’est été donné de subir après l’invention de la New 3DS ?

6a014e5fb458c5970c01539097c410970b

 Voilà le problème, un article uniquement négatif, alors que le TFGA, c’est la joie, la bonne humeur, la pêche. Putain de merde.

 Numéro 2 – Les premiers rôles qui mériteraient d’être mineurs.

 Directement inspiré d’un précédent TFGA, j’ai ignoré ce thème-ci justement parce qu’il m’est apparu trop évident.

ff2

 Et puis, je n’aurais pas pu m’empêcher de faire un numéro putassier sur combien Tidus mériterait de se faire écraser plusieurs fois de suite par Anima, ça n’aurait rien amené de bon.

 Cela dit, tant qu’on n’y est, si Sora pouvait avoir l’extrême amabilité de crever dans son vomi dans les cinq première minutes de Kingdom Hearts 3, ça serait cool, merci.

 Numéro 1 – Ces grands jeux aux passages ultra chiants.

 Probablement celui que j’aurais pu mener à son terme s’il ne m’avait pas paru aussi… fade. Je ne saurais pas trop expliquer pourquoi, peut-être parce qu’on touche là à un ressenti très subjectif.

hqdefault

 J’ai peine à concevoir que des gens se soient éclatés sur les courses de chevaux obligatoires de Red Dead Redemption ou la partie aquatique de MGS 2… Mais que penser des joueurs qui auraient pris leur pied sur les passages chronométrés d’un Assassin’s Creed au héros capricieux ? Haha! Non, mais vous voyez de quoi je parle, quoi. Il paraît qu’un certain temple aquatique d’un certain Zelda est aussi une petite promenade de santé.

Qu’est-ce qui leur passe par la tête aux développeurs?

Bon, sur ces considérations, je retourne dans ma léthargie.

Publicités