Nan, mais vas-y, en l’absence d’annonce du prochain TFGA, me voilà contraint de piocher dans ceux que je n’ai pas fait.

Et comble de malheur, il ne m’en reste que 2. Donc aujourd’hui, séance revival avec le tout premier TFGA de notre ami Alex, ça tombe bien, il a un an (le TFGA, pas Alex).

TFGA n° 1 – « Ces jeux qui auraient mérité meilleure promo ».

TFGA-alex1-300x169

J’admets quand même qu’il m’en aura un peu fait baver celui-ci, parce que, faute de moyens, je suis assez mainstream dans mes choix de jeux… A quelques exceptions près que voici :

Numéro 5 – Gradius V.

1_850

Je me souviens quand je l’ai acheté sur PS2 à l’époque, j’avais beaucoup tourné autour du pot. Hormis Raystorm sur PS1, je n’avais absolument jamais joué au moindre shoot’em-up. Et puis, faut dire que, si ce n’est les conseils dithyrambiques d’un copain, je n’avais pas eu le moindre écho sur ce jeu.

En sautant enfin le pas, je suis tombé sur une tuerie et un univers vidéoludique qui m’a accroché (ainsi que mes 2 compères d’alors) pendant plusieurs mois.

Déjà à l’époque, j’ai regretté que le jeu ne soit pas plus reconnu, mais c’est encore pire maintenant : vous saviez qu’il était sorti sur le PSN (et peut-être le Xbox Live) récemment ? Ben non. Personne n’en a parlé. Et c’est absolument inadmissible. Hibou is not happy. Je crois l’avoir vu en promo sur le PSN, by the way…

Numéro 4 – Torchlight 2 sur Mac.

TL2CoverB_1600x1200

Torchlight était un jeu très sympa développé par pas mal d’anciens de Blizzard North (Diablo et Diablo 2). Quand Torchlight 2 est sorti, c’était un peu dans l’ombre d’un certain Diablo 3. Forcément, ça calme carrément et déjà à l’époque, il s’est fait discret. Une version Mac était prévue dans les mois qui devaient suivre. Ces mois se sont transformés en 2 ans et c’est totalement par hasard que je me suis rendu compte que ma version Steam de Torchlight 2 pouvait enfin être installée !

Mais quasi rien n’a été dit à ce sujet. Une promo fugace sur Steam, quelques infos sur des sites Mac sur lesquels personne ne va et zou.

Ami possesseur de Mac, ne perds plus ton temps et va jouer à Torchlight 2.

Numéro 3 – Shovel Knight.

fbfccf901e93b53014df685784527fe620150607162237

Ah, ceux qui me lisent assez fréquemment savent que je finis assez fréquemment par caser Shovel Knight quelque part. Je tiens ici l’occasion de faire justice : les gens n’ont pas assez parlé du meilleur jeu de plate-forme des années 2010. Il a absolument tout pour lui, et surtout tout pour raviver la flamme du gamer des fin 80-début 90 dont je suis. Je suis content de voir qu’il va bénéficier d’une sortie boîte prochainement, cela devrait décupler son succès et sa renommée. Malheureusement, nous avons appris hier que la Xbox One n’aurait pas droit à sa version boîte, too bad.

Mais sérieusement, jouez-y, quoi. En plus, il est désormais possible de jouer avec un deuxième personnage modifiant conséquemment le gameplay.

Numéro 2 – Shantae and the Pirate’s Curse.

Je pige pas, y'a quand même du charisme dans ce jeu.

Je pige pas, y’a quand même du charisme dans ce jeu.

Mon petit jeu de cet été, Shantae a tout pour plaire. Des graphismes sympa, un gameplay sympa, des cartes sympa. C’est un jeu sympa. Sauf que Wayforward n’a rien trouvé de mieux que sortir cet épisode (et le précédent) sur l’eShop DSi et 3DS. Histoire de s’assurer une promo quasi-nulle. Heureusement qu’ils sont parus récemment sur Steam et qu’un épisode HD est prévu sur les autres consoles pour rattraper le coup, mais j’ai sans cesse l’impression que personne n’en parle. Shantae est destinée à vivre dans l’ombre de héros plus ancrés dans les esprits qu’elle…

Numéro 1 – Les  Royaumes d’Amalur : Reckoning.

amalur-1-9-2012

Une petite larme sur celui-là tant je trouve son cas particulièrement sévère. Vous le connaissez ce jeu ? Non ? Pourtant vous tenez-là un univers d’heroic-fantasy maîtrisé à la DA versant dans le cartoon, un monde conséquent riche et détaillé. Un gameplay accessible et rapidement jouissif. Une sorte de croisement entre un Fable, un Diablo, un Elder’s Scroll, un World of Warcraft… Si en plus je vous dis que R.A. Salvatore (papa de Drizzt Do’Urden) et Todd McFarlane (papa de Spawn) ont participé plus qu’activement à la mise en place de cet univers, ça ajoute quand même une sacré plus-value.

Le studio qui s’en est occupé a vraiment fait un gros travail. On pourra toujours lui reprocher un petit côté générique, mais je prends encore mon pied à le relancer parfois. Il devait être la première pierre d’une saga beaucoup plus vaste. Pour tout dire, la suite devait carrément être un MMO. Et ça aurait été géant. Mais le studio a dû mettre la clef sous la porte et je ne suis pas sûr que la licence (pourtant rachetée par une autre boîte, si je ne me trompe pas) refasse parler d’elle un jour. Un sacré gâchis.

Il ne me semble pas qu’il soit très cher, si jamais vous pouvez le prendre, vous vous offrirez un nombre conséquent d’heures de jeu.

Et voilà, c’est tout pour ce TFGA n° 1. Il ne me reste désormais qu’à faire le n° 3 si mes souvenirs sont bons! Tchuss!