Étiquettes

, , , , , , ,

Blizzard et moi, c’est une longue histoire d’amour commencée avec Diablo 2 en 2000. Si je suis toujours passé à côté de Starcraft – l’univers ne m’attirant pas du tout – je suis en revanche bien tombé (et longtemps) dans Warcraft. Avec Warcraft 3, j’ai été totalement aspiré par un genre auquel je ne jouais que de manière épisodique chez les copains et surtout par une mythologie absolument géniale rendant Azeroth terriblement accrocheur. Alors, inutile de vous dire que quand World of Warcraft est sorti, j’ai été en transe. Ça fait dix ans maintenant, mais j’ai toujours la bave aux lèvres.

Si on s’attarde à nouveau sur Warcraft 3, il est connu que des petits bidouilleurs de génie ont réussi à détourner le système de jeu originel pour créer un genre à part entière. Si je jouais surtout à AOS Extreme, le genre en question s’appelle DOTA. Il s’agit grosso modo d’oublier toute construction de bâtiments pour se concentrer sur un joyeux pugilat entre joueurs et IA, avec quelques objectifs secondaires comme contrôler des bases.

Le principe est simple et il était temps que Blizzard vienne y mettre son nez. Et comme je viens tout juste d’avoir accès à la bêta, voilà mes quelques impressions à chaud.

1024x768

Un joyeux mélange !

Blizzard disposant de trois licences très fortes, il a semblé naturel de les mettre en avant dans Heroes of the Storm. Dès lors, on nous propose d’incarner des figures aussi emblématiques que Diablo, Arthas, Kerrigan, Tyrande ou Tyrael. Il ne s’agit évidemment que du sommet de l’iceberg, le jeu proposant une liste très conséquente de personnages, et il s’avère qu’elle n’est pas encore arrêtée.

Chaque personnage dispose de capacités spécifiques collant à un rôle dans l’équipe. Il semblerait que cela colle au traditionnel trio tank-soin-dps, avec un rôle supplémentaire le « spécialiste », mais à l’heure actuelle, aucun des personnages auquel je peux toucher n’en est un.

Votre personnage choisi, il va falloir se lancer ! Et c’est avec quatre co-équipier que vous allez pouvoir vous battre pour détruire la base ennemie, contrôlée par l’IA ou par cinq autres joueurs, le tout soutenu par des vagues continues de soldats qui suivent trois chemins définis. A cela, ajoutez des mercenaires à recruter une fois que vous leur aurez clairement montré qui est le boss, mais aussi des spécificités liées à chaque carte : contrôles de zone pour gagner un avantage offensif, capture de reliques pour maudire les ennemis (et ça a l’air de piquer. J’en ai pas encore été victime, mais je ne suis pas pressé) ou de crânes pour créer un golem surpuissant…

Aucune partie ne se ressemble ! Et on comprend tout de suite l’intérêt du titre et l’addiction qui en découle. Jusqu’à présent, j’ai en outre eu la chance de tomber sur des équipiers solidaires et il en ressort un effet beaucoup plus sympa que ce à quoi je m’attendais. Pour faire court, je n’ai jamais joué à LoL et j’ai juste installé DOTA 2 sans y coller un orteil non plus. Leur réputation les précédant, il m’a toujours semblé que j’avais mieux à faire que me prendre la tête pour une poignée de pixels.

C’est ce que Blizzard a bien saisi ! Ici, les individualités sont (tristement ? Pas sûr…) réduites : un niveau commun à l’équipe, pas d’objets à équiper et une discussion pas forcément encouragée au-delà de quelques emotes et d’interactions avec la carte pour afficher des points d’intérêts aux copains. Alors bien sûr, on a toujours un canal de discussion, mais il s’avère qu’il est bien peu employé. Ah, si j’ai passé un moment sympa avec un Diablo qui m’a sauvé la mise et qui était rigolo comme tout.

heroes-07

Le jeu pousse à l’entraide de toute façon : pour tuer les mercenaires les plus dangereux, il sera recommandé de ne pas y aller seul par exemple, tout comme pour aller collecter un certain nombre d’objets ou pour contrôler des bases. Alors bien sûr, on n’est pas non plus dans Left 4 Dead, hein, on peut survivre de son côté, mais c’est déjà beaucoup moins rigolo.

Concernant les personnages, je n’ai pu en essayer que cinq. Tous ne m’ont pas forcément semblé d’un intérêt égal et je n’ai pas encore forcément noté un déséquilibre éhonté entre les personnages (ça viendra probablement avec l’expérience), j’ai juste trouvé Raynor ou Tyrael très sympas à jouer quand Muradin et Reghar m’ont bien gonflé.

Après, ça vient certainement de mon style de jeu relativement (totalement) bourrin et mononeuronal, et il faut dire que mes deux copains susnommés envoient du lourd. Ça n’est pas de trop vu que je tombe assez fréquemment sur des casse-pieds en face, comme le Féticheur de Diablo qui a un sort sacrément gonflant où tu te retrouves encerclé par des zombies au pire moment.

La boutique permet d’essayer tous les personnages, mais je pense attendre qu’ils soient disponibles pour vraiment me rendre compte de ce qu’ils valent. La Barbare, par exemple, m’a bien plu à l’essai, mais je n’ai jamais vu personne la jouer, il va falloir que je me rende compte par moi-même de ce qu’elle vaut en situation réelle. Cette boutique propose des personnages, des looks différents pour eux, des montures…

A prix réel ou en monnaie de jeu. Si on arrive rapidement à avoir 2000 pièces d’or, les suivantes arrivent plus lentement, poussant le joueur au crime. Bon, en ce qui me concerne, je pense avoir la patience d’attendre d’avoir mes pièces d’or pour m’acheter des personnages. D’autant que les prix en euros sont assez rédhibitoires me concernant (qui va claquer 10 euros pour un skin différent, sérieusement ?), il me semble, tout comme Hearthstone, qu’il va falloir se montrer patients. Cela dit, rien qu’avec 2000 pièces, on peut déjà débloquer quelques personnages (dont Raynor, d’ailleurs, au moins si aucun personnage ne me plaît la semaine prochaine, je saurai qui acheter).

Après, vu les prix demandés, il me semble primordial (à moins d’être riche, naturellement), d’attendre les semaines où on peut essayer ces personnages. Payer 15 000 pièces juste pour un héros qu’on aime dans son jeu d’origine mais qui peut s’avérer être lamentable sur HotS, ça doit faire pleurer.

heroes-19

J’ai encore un peu de mal avec les raccourcis claviers, ils ne sont pourtant pas nombreux ! Mais je cherche à chaque fois les touches qu’on utilise sur Diablo 3 et ce notamment pour ce qui concerne l’attaque de base ! Appuyer sur Q pour ensuite cliquer sur la cible qu’on veut dégommer me semble assez peu élémentaire quand un clic droit aurait suffit. Après, il faudra que je farfouille un peu dans les réglages, il y a peut-être moyen de remédier à ça ?

Un point tout bête que j’ai adoré (et j’ignore totalement si ça se fait ailleurs) : les commentaires au cours d’une partie. La plupart du temps, les joueurs s’affrontent sur le terrain d’une entité supérieure dont on n’entend que la voix et qui ponctue le jeu de ses interventions. Naturellement, elles restent les mêmes d’une partie à l’autre (principalement pour dire que telle chose apparaît ou disparaît). Toutefois, une de ces voix-offs (sur la map egyptienne) nous met traditionnellement en garde contre toute intrusion dans son domaine. A ce moment un joueur est déconnecté et la voix de dire « Celui-là a suivi mon conseil »… Le joueur se reconnecte : « Mais le revoilà ! ». Bon, les mots ne sont pas forcément ceux-là, mais je trouve l’idée excellente.

Au final : j’ai passé pas mal de temps à y jouer hier et j’ai eu du mal à m’en détacher. Une partie peut se jouer rapidement contre l’IA (15-20 minutes) et c’est parfait quand on n’a pas un temps de jeu très extensible. HotS me plaît beaucoup et j’espère pouvoir jouer la Barbare cette semaine ! 😀

En complément : l’inévitable Judgehype, en plus du site officiel, auquel s’ajoute le site qui grimpe Blizzheart. Voilà qui devrait faire un peu de lecture.

Heroes-of-the-Storm